background
logotype

Dangers

Mise en garde

Comme la plupart des activités humaines, le chamanisme peut faire l’objet de dérives, et dans ce cas présenter des risques. Un peu d’intelligence et surtout beaucoup de bon sens sont bien utiles !

Le premier « danger » est celui de vouloir « jouer aux Indiens » et tout ce que cela implique :
-
Pratiques et rituels que l’on « copie » sans discernement : cela peut aller de rites d’initiation à des prises de drogues hors contexete et d’un référent culturel connu et communautaire.
- Des « apprentis chamanes » se lançant dans la brèche du tourisme spirituel confondant une véritable pratique harmonieuse avec un folklore lucratif.
Ces pratiques sont bien regrettables puisqu'elles discréditent le véritable chamanisme.

De plus la personne peut se laisser submerger par des images et histoires remontant de l'inconscient personnel et/ou collectif et les laisser prendre le contrôle de sa personnalité. C'est pourquoi, il est conseillé d'être très prudent, de bien réfléchir et de se renseigner avant de vous lancer dans des pratiques qui sont très éloignées de votre culture d'origine (l'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs!).

D’autres petits bémols guettent celui qui se lancer dans une quête sincère :

- La quête de performance physique : l’égo a vite fait de récupérer les exigences physiques que demande la voie traditionnelle : être capable de jeûner pendant plusieurs jours, avoir le courage de surmonter la peur d’être seul dans la nature lors d’une quête de vision, les températures excessives d'une hutte de sudation, etc.... ces "performances" sont très éloignées d'une véritable spiritualité qui est avant tout un chemin intérieur que l'on parcourt en toute humilité.

- La fuite du quotidien, une évasion qui permet d’oublier la vie de tous les jours. Le but de la pratique du chamanisme n’est pas de se déconnecter d’un quotidien qui ne nous convient pas, de vivre des expériences "extraordinaires" mais au contraire de trouver sa place dans notre société industrialisée et technologique, tout en répondant aux aspirations profondes de l’âme.

- N'y voir qu'une simple curiosité, un intérêt purement esthétique. Or il ne s'agit pas de tourisme spirituel vers d'autres plans de conscience où l'on se rendrait juste par curiosité, mais d'un Voyage Sacré, qui doit être suivi d'une implication éthique, d'une remise en question, d'un engagement concret et aboutir à une réelle transformation de la personne. C'est pour cela qu'il est très important d'analyser ensuite son "expérience" et de la comprendre et ne pas "rester des enfants dans le domaine spirituel, sujets à l'envoutement du destin" Esther Harding

2017  Des Racines et des Arts