background
logotype

Ondes de formes

baguetteabeilleEn géobiologie, les influences liées à des formes sont largement reconnues. Certaines ont des effets plutôt « dérangeants » : angles saillants de meubles ou de murs (« flêches empoisonnées » en Feng Shui), pointes,… D’autres au contraire sont apaisantes, voire même utilisées pour compenser les précédentes : coquilles de St Jacques, barre Atlante, chapeau d’évêque (Biorad), bouteille champenoise,…D’autres encore peuvent provoquer l’un ou l’autre des effets ci-dessus en fonction de leur position et/ou de leur orientation (attention donc aux apprentis-sorciers !) : pyramide, menhir, dolmen,… Enfin, il parait qu’on peut momifier de la viande ou un fruit dans une pyramide aux bonnes proportions, et même y affûter une lame de rasoir !...

Toutes ces influences ont été largement étudiées au début du siècle dernier par d’éminents chercheurs : Turenne, Enel, Chaumery (qui en est mort, victime de ses expérimentations), Belyzal, Jean de La Foye, Lakhovsky,…La T.S.F. ayant le vent en poupe à cette époque, on a qualifié, par analogie, ces influences d’ « ondes » : les "ondes de formes" (même remarque pour l’origine du mot « radiesthésie »). L’ambition de ces précurseurs (et de leurs émules) était de comprendre ces influences, et surtout de les domestiquer pour s’en servir.

L’un des aboutissements actuels réussis de ces recherches est la "baguette abeille" de Roland Gerber, inspirée du disque équatorial de Jean de La Foye : elle permet de sélectionner et générer une « onde » de forme spécifique, indépendamment du lieu et de l’orientation. Véritable « couteau suisse » de la radiesthésie, ses applications sont multiples : détection, analyse / diagnostic énergétique, corrections, harmonisation, dynamisation,…

Attention : "Ces vibrations de faible énergie ont une énorme influence sur le comportement du vivant et sur sa santé : elles peuvent guérir ou tuer !..." (Jean de La Foye)

2017  Des Racines et des Arts